Messe Nelson de Haydn, Cathédrale de Senlis

Cathédrale Notre Dame de Senlis

En décembre 2001, KIM Mi-kyung a interprété la partie soprano solo de la messe Nelson de Haydn (Missa in Angustiis) à la Cathédrale Notre Dame de Senlis.

Elle était en compagnie de la mezzo-soprano Sylvie Althaparro, de la basse Stephan Imboden, du ténor Marc Haffner, de l'Ensemble Choral du Haubergier et de l'Orchestre de Antonio Vivaldi, dirigés par Brix Vergne .


De 1796 à 1802, Haydn composa six grandes messes qui sont les derniers chefs-d’œuvre qu’il nous a laissés, simultanément à la composition des célèbres oratorios que sont La Création et Les Saisons.La Nelsonmesse fut la troisième messe des six. Haydn la composa entre le 10 juillet et le 31 août 1798. Son titre original est « Missa in angustiis » (approximativement Messe dans la détresse ou Messe de l’angoisse), sans doute une allusion aux craintes qu’éprouvait alors l’Autriche d’une victoire de Napoléon dans le conflit qui opposait la France aux principales puissances européennes depuis 1792. Au printemps 1797, Napoléon s’était en effet retrouvé à quelques jours de marche de Vienne et, cette année-là, la messe annuelle de Haydn avait pris le titre de Missa in tempore belli (Messe du temps de guerre).


Image